Ce mois-ci, nos accessoires sont à l’honneur dans les médias masculins !

GQ honore notre notre blaireau design et notre rasoir d’exception, tandis que l’excellent blog Very Good Lord dévoile les coulisses de fabrication de nos accessoires de luxe avec talent et lyrisme. Mention spéciale à Arnaud, fondateur du blog et influenceur, pour sa gentillesse et son soutien !

La nouvelle du matin

 

La nouvelle du matin, c’est une nouvelle écrite juste pour vous, et qui se lit en moins de temps qu’il n’en faut pour finir sa tasse.

 

Son ambition ? Vous divertir, vous transporter et vous faire sourire. Avec nos accessoires design, c’est notre façon de ré-enchanter vos matins.

 

Et pour la découvrir sans effort, abonnez-vous à notre newsletter !

7h28 (les chiffres ronds, c’était pas leur truc), le réveil sonne.

 

Baptiste et Louise habitent ensemble depuis 3 ans. Et depuis 3 ans, le réveil sonne à 7h28 du lundi au vendredi. Les rituels sont les mêmes. Inlassablement les mêmes.

 

Baptiste a déjà les yeux dans ses mails, pendant que Louise vole quelques minutes de plus à la nuit.

 

Quand il va aux toilettes, il pense déjà à sa réunion de 9h30.

Quand elle met le café en route, elle fait l’état des lieux de sa to-do.

Quand il prend sa douche, il révise ce dossier qu’il présente à 11h.

 

Quand elle retourne dans la chambre pour prendre ses vêtements, elle ne s’aperçoit même pas qu’elle vient de croiser Baptiste. Lui non plus d’ailleurs. Dans sa tête, il est déjà au bureau. Faut dire qu’en ce moment, c’est pas facile. Restructuration des équipes, changement d’orga, et mise en place de nouveaux process, ça fait beaucoup. Elle va aux toilettes, passe devant le café qui coule, et grimpe dans la douche. Elle ne regarde même plus le smiley que Baptiste a dessiné sur le miroir tout embué.

 

A vrai dire, il a gardé cette habitude des débuts, mais lui non plus ne le regarde plus. C’est devenu mécanique tout ça. Leur amour à eux est au-delà de tout ça. C’est pas parce qu’ils ne se parlent pas qu’ils ne s’aiment pas. Au contraire, pour eux c’est bon, ils savent qu’ils s’aiment, ils ne vont pas non plus se le dire tous les 4 matins. Y’a d’autres choses plus importantes à gérer. Dossier suivant !

 

Louise sort de la douche et retourne s’habiller dans la chambre. Lorsqu’elle retrouve Baptiste dans la cuisine, machinalement, elle lui fait un bisou sur l’épaule. Un bisou froid, sans main aux fesses. Faut dire que Louise, est déjà presque plus là. Les pieds encore dans la cuisine, mais la tête au 25ème étage du Bâtiment Jules Verne, aile nord, bureau 34 F, poste 12.

 

Réglé comme du papier à musique, elle sort le beurre du frigo. Baptiste met le café dans des tasses et coupe la baguette d’hier, met les tranches dans le grille-pain et…

 

– ‘tain, tu vas fonctionner grille-pain de mes deux. J’ai pas que ça à faire !

Et non, je fonctionne plus mon vieux. Compte pas sur moi pour chauffer vos tartines. Et tu sais pourquoi ? J’ai le cœur froid. Froid comme vos bisous sans âme. Froid comme vos matins sans vie. Y’a que la cafetière qu’a un peu de chaleur ici. Regardez-vous, vous êtes encore plus automatique qu’un Thermomix.

 

– Peut-être que c’est une miette qui est tombée au mauvais endroit ? s’aventura Louise.

– J’en sais rien, mais c’est vraiment pas le moment. J’ai une grosse réunion ce matin, je peux pas me pointer le ventre vide. J’suis de mauvaise humeur en plus quand je saute le p’tit dej.

– Tu sais quoi ? On n’a qu’à aller se prendre un croissant au café d’en bas. On le faisait tout le temps au début.

– Louise, enfin, on n’a pas le temps pour ça !

– Bien sûr que si, il est quoi ? 8h et des poussières ? Dans 20 minutes, t’es sur le chemin du bureau. Allez viens, ça fait si longtemps, dit-elle en lui enlaçant la taille.

– Bon… d’accord, tu as raison. Je prends ma veste et on y va, ajouta-t-il en lui faisant un bisou sur le front. Un bisou avec une âme.

Vous voulez recevoir Les Nouvelles du matin par email ?

S'abonner

Nouveau pop-up store The Morning Company à Noël !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après le succès du pop-up store de juin, The Morning Company ré-édite l’expérience et ouvre un nouveau pop-up store pour Noël.

 

Venez découvrir nos accessoires design du 15 au 23 décembre au 30 galerie Vivienne, dans le 2ème arrondissement de Paris.

Vous voulez recevoir Les Nouvelles du matin par email ?

S'abonner

Dans 10 minutes, son réveil allait sonner. Il ne le savait pas, il dormait encore très profondément.

 

Pourtant, l’autre était déjà là. Depuis la porte de la chambre, il le fixait. Sagement. Sans bruit. Assis dans la pénombre, il se disait que sa présence ici n’avait rien d’anormal. C’était complètement dans son droit de le regarder dormir. Cette nuit, il avait même osé s’allonger à côté de lui. Pour sentir son souffle et sa chaleur. Quelque part, son humanité le rassurait. Car tôt ou tard, lorsqu’il devrait passer à l’action, ça sera moins dur. Il pourra y aller franco, sans bavure, sans hésitation. Un coup net et précis.

 

Dans 5 minutes, son réveil allait sonner. Il ne savait pas, il dormait encore profondément.

 

Pour l’instant, l’autre se demandait surtout comment il allait s’y prendre. Il décida de s’approcher doucement. Il était maintenant à son chevet, assis sur la descente de lit blanche, à quelques mètres de sa main qui pendait dans le vide. Le regard fixe en l’air, il tâtait de plus près le terrain. En l’attrapant par le cou, il privilégiait l’effet de surprise. Imparable. A moins qu’il ne l’attaque par derrière, par son dos. Non, trop traître. C’est une technique de lâche.

 

Dans 2 minutes, son réveil allait sonner. Il ne savait pas, il dormait encore.

 

Plus le temps de réfléchir, il fallait agir. Bientôt, il sera trop tard. Et il aura fait tout ça pour rien. Il se rapprocha de sa main. Plus près. Encore plus près. Jusqu’à ce qu’il en soit si proche qu’il pouvait voir toutes les lignes de l’épiderme.

 

Dans 1 minutes, son réveil allait sonner. Il ne savait pas, il dormait.

 

Il remonta jusqu’à son poignet. Là, les poils bruns des avant-bras se dressèrent. Au garde à vous, droits comme des piquets. Comme s’ils avaient conscience que l’inévitable allait se produire.

 

Dans 30 secondes, son réveil allait sonner. Il ne savait pas.

 

Ça y est. C’est le moment. Il passe à l’acte. L’autre se réveille en sursaut. Au même moment, le réveil sonne. Le timing est parfait.

« Argh. Mais qu’est-ce que tu fous là Biscotte ? Tu m’as fait flipper !

– Miaou.

– Laisse-moi émerger 2 minutes, et je te file tes croquettes.

– Miaou

– Tu sais, maintenant que t’en parle, faudrait arrêter avec tes réveils avant le réveil. On dirait que tu fais exprès !

– Miaou. »

Découvrez notre dernière infographie !

Les plus grands scientifiques et les plus éminents psychologues ont travaillé en secret pendant des années pour The Morning Company, afin de dénicher les indices infaillibles qui révèlent que vous avez raté votre cadeau.

 

Ils en ont trouvé 5 : les voici, en infographie. A découvrir AVANT Noël.

Ils parlent (aussi) de The Morning Company

Accéder au dossier de presse : bit.ly/dpThemorningcompany

 

ELLE

3 octobre 2016


The Morning Company dans ELLE

FASHION MAG

15 juillet 2016

The Morning Company - FashionMag.com

LEFIGARO.FR

17 juin 2016

The Morning Company dans Lefigaro.fr

POINT DE VUE MAGAZINE

23 mars 2016

The Morning Company dans Point de vue

CHALLENGES MAGAZINE

28 janvier 2016

The Morning Company dans Challenges

LE FIGARO

12 décembre 2015

 The Morning Company dans Le Figaro

BFM BUSINESS, Goût de Luxe Paris

27 octobre 2015

LA MONTAGNE

3 octobre 2015

Article La Montagne

MAIS AUSSI…

Les Echos :
L’usine digitale :
Challenges :

Et vous, vous en parlez ?